Le Manx GP sur l’ île de Man

Posté par:

Julien Toniutti, 1er Français et 1ère Yamaha sur l’ île de Man!

Du 16 au 30 Août dernier se déroulait Le Manx Grand Prix (MGP), une épreuve à laquelle participait pour la première fois le triple Champion de France des Rallyes routiers, Julien Toniutti. C’est sur une Yamaha R6 que le pilote rentrera dans le top 10 des New Comers en se placant 1er Français et en placant sa machine 1ère Yamaha. Le Manx Gp est une épreuve de vitesse sur route comptant pas moins de 60 kms pour un total de 264 virages! Julien participait à la fois à la MGP Classes Junior et au Manx New Comers qui est une course ouverte aux pilotes de tous horizons sur un tracé identique à celui du célèbre Tourist Trophy qui se déroule chaque année de la fin Mai à début Juin.

 

Interview

  • Ton rêve s’est enfin réalisé, comment s’est passée cette première?

    Je n’ai jamais connu de telles sensations. Je savais en y allant que ces quinze jours allaient être magiques et je ne m’étais pas trompé. Tout d’abord je tiens à remercier ceux qui m’ont suivi, mes partenaires, Yamaha et Frédéric Protat qui m’a brillamment épaulé à tous points de vue. Cette course est vraiment impressionnante, tout défile à une vitesse folle, on est partagé entre l’euphorie et la sagesse d’être conscient que l’on n’a pas le droit à l’erreur. Certaines portions du circuit peuvent être fatales en cas de chute. J’avais à chaque instant à l’esprit de rouler à mon niveau, sans m’enflammer. Qu’il s’agisse des essais ou de la course j’ai vécu les moments les plus intenses de ma carrière de pilote. 

  • De quelle manière se déroule l’épreuve?

    Il y a énormément de séances d’essais. Nous avons commencé par suivre un marshall pour découvrir le circuit. Ce n’était pas une balade de santé ! J’avais l’impression que nous étions à fond partout ! Ensuite je suis allé étudier chaque secteur jusqu’à connaitre le circuit par coeur, c’est fastidieux et long mais j’y suis arrivé. Au fil des essais j’ai réalisé de meilleurs temps. Le plus dur est de rester concentré tout au long du parcours. J’ai réussi à descendre dans la tranche des 20 minutes, ce qui est déjà très bien. A l’issue d’une grosse semaine de reconnaissances les courses avaient lieu.

  • Tu as commencé par l’épreuve des New Comers?

    En amont nous avions changé mon amortisseur en mettant un EMC qui a stabilisé la moto dans plusieurs portions techniques. Il y avait trois tours à parcourir, avec évidemment un ravitaillement. Au bout de deux tours il ne me restait qu’un litre d’essence dans le réservoir. J’ai réalisé une belle course mais une petite erreur de ma part aux stands me coûte un meilleur classement. Je suis allé un peu trop loin et il m’a fallu reculer ma moto en la poussant pour regagner mon stand. Je termine dixième, cela ne m’a pas coûté trop de temps. Je réalise un temps d’une heure, deux minutes et trente-quatre secondes à 108.53 mph de moyenne (environ 174.66 km/h). Pour une première c’est satisfaisant. 

  • Le lendemain tu participais au MGP Junior, comment s’est passée ta course?

    Dans cette course la concurence était plus rude ! Il y avait quatre tours à parcourir et cette fois-ci je n’ai pas commis d’erreur au ravitaillement. Je termine en milieu de classement en ayant roulé à une moyenne similaire à celle de la course des Newcomers (108.11 mph de moyenne).

  • Quel bilan fais tu de cette expérience?

    Cela a été très enrichissant à tous points de vue. Je pense vraiment avoir passé un cap durant ces deux semaines et cela me donne de belles perspectives pour le Moto Tour. Je pense que mon pilotage sera différent, avec davantage d’attaque et de vitesse. Je crois qu’en 2015 le Tourist Trophy m’attend si tout se goupille bien en termes de dates et de budget… 

Suivez la saison de Julien Toniutti sur Facebook

 




Crédit photos AGGSPICS

 

Prochain rdv : Dark Dog Moto Tour du 26 Septembre au 5 Octobre 2014.

+ d’infos sur les courses de rallyes routiers

0

À propos de l'auteur:

  Related Posts
  • No related posts found.